Témoignage de Robert ASFAUX, Saint Saury

J’ai vu la ramasseuse d’oiseaux morts…

#éoliennes. Témoignage de Robert Asfaux, Lécides, commune de Saint Saury

M. ASFAUX Saint SAURY

Nous habitons ma femme et moi à 1 km de la première éolienne de Saint Saury, sur la commune de Lécides.

On ne pourra pas venir me dire que je critique les éoliennes parce que «  c’est pas beau ! Depuis notre maison on n’en voit aucune !  En revanche, le bruit est indescriptible. Quand on ouvre la porte d’entrée, c’est un peu comme un ouragan, et tout vibre autour de nous. J’ai appelé plusieurs fois à Bordeaux pour protester. C’est de là qu’ils téléguident les éoliennes. Par internet. Chez nous, ils n’y mettent plus les pieds.

Je possède également des bois autour des éoliennes. J’y vais donc fréquemment. Et je la vois passer. La compteuse d’oiseaux. Elle vient d’Aurillac. Je ne sais pas par qui elle est payée. Je me suis approché, et je lui ai demandé combien elle en ramassait à chaque fois qu’elle venait. Elle m’a dit qu’elle n’était pas autorisée à me le dire. Mais ce que je vois, moi, c’est qu’avant, il passait 300 à 500 milans royaux par jour en période de migration. Il n’en passe plus aucun. C’est net, et sans appel.

#touchepasàmoncantal