Présentation de l’association

Nous avons créé notre association en juillet 2018 quand vous avons eu connaissance du projet Valorem (voir la page suivante présentation du projet de parc éolien).

paysage forestier survolé par une éolienne de 200 m

paysage forestier survolé par une éolienne de 200 m

Nous sommes une association de protection de l’environnement. Nous vivons dans un environnement naturel d’une qualité exceptionnelle, au milieu de forêts préservées, de champs accueillants des troupeaux paisibles, avec en plus des villages authentiques! Cette qualité de vie est bien sûr incompatible avec l’installation de ces engins gigantesques.

Les buts de notre association sont bien résumés dans les statuts ci-dessous :

1. Protéger les espaces naturels, le patrimoine bâti, les sites et les paysages du département du Cantal et des départements limitrophes, plus particulièrement les communes de GLENAT et SIRAN et des communes avoisinantes ainsi que la communauté de commune de la Chataigneraie ;

2. Lutter contre toutes les atteintes qui pourraient être portées à l’environnement, aux hommes, à la faune et à la flore et notamment chaque fois qu’elles seront susceptibles de toucher aux caractères naturels des espaces et des paysages, aux équilibres biologiques et, d’une façon générale, à la santé et à la sécurité des hommes, des animaux et des choses ; L’association se réfère notamment à cet égard à la Convention Européenne des Paysages ;

3. Lutter, y compris par toute action en justice, contre les projets d’installations industrielles dédaigneuses des intérêts de la nature, des gens, du patrimoine paysager et bâti, notamment contre les usines d’aérogénérateurs dites « parcs » éoliens ;

4. Lutter contre les nuisances de ces installations et obtenir réparations amiables et/ou judiciaires des préjudices subis de leurs faits ;

5. Lutter pour obtenir par tous moyens légaux l’arrêt de leur exploitation ou encore leur démantèlement ;

6. S’opposer à toute forme de développement de projets en opposition avec une insertion naturelle et humaine dans l’environnement ;

7. Défendre l’identité culturelle des paysages et du patrimoine, leur équilibre, leur salubrité ainsi que leurs intérêts économiques, historiques et sociaux ;

8. Prémunir contre la dégradation des ressources naturelles, favoriser le développement de projets utiles à la vie de l’homme et respectueux des sites naturels qu’ils soient ou non répertoriés ;

9. Favoriser le dialogue et les échanges d’informations sur les nuisances environnementales, leurs conséquences sur l’écosystème, la santé des hommes et des animaux ; sensibiliser l’opinion publique à ces problèmes ;

10. Proposer toute mesure destinée à améliorer la revalorisation de l’espace en respectant les critères précédents ;

11. Coopérer et participer à tout mouvement local, régional, national, international partageant peu ou prou les mêmes objectifs, que ce soit sur terre ou sur mer ;

12. Et d’une façon générale, entreprendre toute démarche et action pour concourir au but ci-dessus.