Dangers pour la santé des populations

Plusieurs nuisances issues des éoliennes peuvent avoir des conséquences sur la santé humaine. Voici tout d’abord quelques mots sur le bruit, sur les infra-sons, puis sur la maladie la plus fréquente liée aux éoliennes, le « Syndrome Eolien » : un lien vers une interview d’un médecin, des liens vers les études scientifiques.

Du bruit et des infrasons

Niveau des décibels d'une éolienne

Niveau des décibels d’une éolienne

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une éolienne émet des bruits d’origine mécanique et aérodynamique
jusqu’à 10 km à la ronde.
Les bruits ne sont pas très forts, assez discrets, légers, mais d’autant plus obsédants et insupportables car rythmés. Ils vous poursuivent chez vous, portes et fenêtres closes. On les entend de bien plus loin qu’on ne le dit pouvant provoquer, chez certaines personnes une anxiété permanente.

Les infrasons sont inaudibles pour l’homme :
ils se propagent dans l’air plus vite que le vent (vitesse: 360m/s).
Aucun obstacle ne les arrête, ni les arbres, ni les murs des maisons, et l’insonorisation des fenêtres est inefficace contre les infrasons.

L’effet stroboscopique

Les éoliennes émettent une brève impulsion visuelle toutes les deux secondes, jour et nuit, à cause de la réglementation aérienne. Ces flashs lumineux sont à l’origine de perturbation du sommeil des riverains.  film de quelques secondes pour voir cet effet.

 

Le Syndrome Eolien

Le plus souvent elles génèrent ce que les anglo-saxons appellent WTS (Wind Turbine Syndrom) ou syndrome des éoliennes qui se traduit par des états migraineux, de la fatigue, des pertes d’attention, des troubles digestifs :

Voici les symptômes dont souffrent les personnes vivant à proximité des éoliennes (voir le témoignage filmé d’un médecin en Corrèze):
› troubles du sommeil et du repos
› vertiges et migraines, troubles visuels, acouphènes (bourdonnements d’oreilles),
› stress, angoisses, dépressions, arythmies cardiaques.
Ces symptômes sont également visibles sur les animaux sauvages et familiers, ainsi que le bétail, les chevaux, les
chiens : ils sont sensibles aux infrasons (rappelez-vous leurs réactions de fuite avant le tsunami en Indonésie).
Dans les zones de chasse, le gros gibier fuit les zones où sont implantées les éoliennes.

En France, à la demande de la FED (Fédération Environnement Durable), de nombreux députés avaient déposé un amendement au moment du vote de la Loi du Grenelle de l’environnement pour proposer une distance de protection supérieure à 1,5 Km (distance légale dans la plupart des pays européens et recommandée par l’Académie de Médecine).
Suite à la pression du lobby des industriels de l’éolien, une distance de 500 mètres a été retenue.
Celle-ci est visiblement inadaptée Les troubles sont réels, constatés dans des pays voisins qui ont plus de recul que nous.
Au Danemark, où les éoliennes ont été introduites en masse depuis 30 ans, le gouvernement a réagi à la demande publique, par précaution en arrêtant l’installation de nouvelles éoliennes terrestres, notamment à cause de risques pour la santé.

De nombreuses publications scientifiques françaises et internationales décrivent le phénomène :

Même si les études épidémiologiques sont difficiles (elles nécessitent de suivre un grand nombre d’individus ce qui est impossible actuellement, car les riverains des éoliennes sont peu nombreux en France pour l’instant), il existe un impact sanitaire certain, du fait de l’altération du sommeil notamment et lié à la dégradation de la qualité de paysage des riverains victimes qui engendre un stress. rapport de l’académie de médecine du 9 mai 2017

Wind Turbine Health Impact Study

Wind Turbine Syndrome: The Impact of Wind Farms on Suicide

Adverse health effects of industrial wind turbines

Wind turbine syndrome: A report on a natural experiment

How Does Wind Turbine Noise Affect People?

Wind Turbine Syndrome What’s It All About?