Comment on étouffe le bruit de l’éolien – 3 Témoignages

Témoignage de Sylvia Loewe

 

Je m’appelle Sylvia Loewe, et je vis près du parc éolien de Kergellou, en Bretagne. Celui-ci  a été  installé en février 2017, et depuis, la santé de riverains se dégrade peu à peu.

Nous avons alerté la Préfecture du Finistère, mais la réponse à notre dernier courrier tarde.

Depuis la mise en service des éoliennes, les riverains de Kerguellou ont tout d’abord commencé par se plaindre du bruit. Les nuisances sonores ressemblent soit au bruit d’une machine à laver, soit au bruit d’un avion. Elles provoquent des troubles du sommeil, même fenêtres fermées. Si le bruit relatif aux pales peut être atténué en fermant les fenêtres, la vibration  sourde et permanente reste la même. Son  intensité raisonne dans toutes les pièces de la maison.

Nous habitons à environ 750 m d’une des éoliennes et, nous percevons en permanence ce grondement, constant, régulier, continu, qui nous prive de sommeil. Nous l’avions  signalé dès le mois de juin  2017. Nous n’avions aucun problème avant l’installation du parc. Sans sommeil, notre santé est en danger : risques de troubles cardiovasculaires, d’AVC, d’hypertension artérielle, de problèmes digestifs, pression dans les oreilles.

Le promoteur avait remis en 2003, lors du dépôt de permis de construire, deux études acoustiques minimalistes, quasi identiques   : version N°1 avec des dépassements d’émergences, version  N°2 avec les dépassements d’émergence… « judicieusement » supprimés….

Plus d’une dizaine de plaintes de riverains ont été déposées à la Gendarmerie de Plogastel-Saint-Germain et de Pont l’Abbé entre mai et septembre 2017.Pourtant, nous avons appris en mars 2018 que ces plaintes avaient été classées sans suite par le Procureur de la République !

 Les intérêts financiers sont sans doute plus importants que la santé des riverains.

Les véritables résultats de l’étude acoustique après la mise en service du parc, les voici, et ils sont bien différents de ce qu’on nous promettait. En effet, dans la notice d’impact sur le parc de Kerguellou, le promoteur écrivait :

« une éolienne n’est pas un équipement nuisible en terme de bruit. En effet à 250m d’une éolienne, le bruit sonore avoisine les 40dB ce qui se rapproche d’une bruit naturel ambiant »…sauf que …nous nous situons à 750 mètres de l’éolienne et ces chiffres sont dépassés !Le guide  de l’Ademe,  l’éolien en 10 questions , explique lui aussi qu’ « à 500m de distance (distance minimale entre une éolienne et une habitation) le bruit est généralement inférieur à 35dB :  moins qu’une conversation à voix basse ». Encore une fois, à 750 mètres, ce ne sont pas les chiffres que nous relevons. !

Les véritables chiffres, les voici : 

Fin juillet 2017- début août 2017

De jour, à 750m de l’éolienne, sur notre propriété :

  • avec un vent de 6m/s, le bruit de l’éolienne est de 35,9 dB
  • avec un vent de 7m/s, le bruit de l’éolienne est de 40,9 dB
  • avec un vent de 8m/s, le bruit de l’éolienne est de 39,8 dB
  • avec un vent de 9m/s, le bruit de l’éolienne est de 35,9 dB
  • avec un vent de 10m/s, le bruit de l’éolienne est de 42,2 dB
  • avec un vent de 11m/s, le bruit de l’éolienne est de 44,5 dB
  • avec un vent de 12m/s, le bruit de l’éolienne est de 45,4 dB
  • avec un vent de 13m/s, le bruit de l’éolienne est de 43,5 dB

De nuit, à 750m de l’éolienne, sur notre propriété :

  • avec un vent de 8m/s, le bruit de l’éolienne est de 33,5dB
  • avec un vent de 9m/s, le bruit de l’éolienne est de 37,8 dB
  • avec un vent de 10m/s, le bruit de l’éolienne est de 38,3 dB
  • avec un vent de 11m/s, le bruit de l’éolienne est de 41,2 dB
  • avec un vent de 12m/s, le bruit de l’éolienne est de 44,4 dB
  • avec un vent de 13m/s, le bruit de l’éolienne est de 45,1 dB

Fin janvier 2018-début février 2018

De jour, à 750m de l’éolienne, sur notre propriété :

  • avec un vent de 9m/s, le bruit de l’éolienne est de 36,0 dB
  • avec un vent de 10m/s, le bruit de l’éolienne est de 38,5 dB
  • avec un vent de 11m/s, le bruit de l’éolienne est de 36,1 dB
  • avec un vent de 12m/s, le bruit de l’éolienne est de 42,8 dB
  • avec un vent de 13m/s, le bruit de l’éolienne est de 44,2 dB

De nuit, à 750m de l’éolienne, sur notre propriété :

  • avec un vent de 9m/s, le bruit de l’éolienne est de 34,3 dB
  • avec un vent de 10m/s, le bruit de l’éolienne est de 35,2 dB
  • avec un vent de 11m/s, le bruit de l’éolienne est de 36,8 dB

Ces résultats, qui ne sont que des moyennes, ne reflètent pas la réalité de ce que l’oreille entend réellement et sont en totale contradiction avec ce que l’association F.E.E. (France Energie Eolienne) écrit sur son site internet : « une éolienne à distance minimum obligatoire d’une habitation (500m) produit environ 30 décibels (30 dB). »  La  FEE n’a-t-elle pas connaissance des relevés acoustiques près des parcs éoliens  pour  diffuser  des  informations  fausses ou se contente-t-elle de recopier des données communiquées par les constructeurs éoliens ?

Si des organismes, tels que l’AFSSET, ANSES, l’Académie de Médecine, disposent également de données erronées, il n’est pas étonnant que leurs conclusions ne tiennent pas compte de la réalité !

Combien faut-il de malades avant qu’on réagisse ?

Le bruit sourd que nous percevons est une réalité et il n’est pas psychologique.

Nous ne pouvons continuer à être privés de sommeil, et ainsi, voir notre santé se dégrader pour quelques MWh d’électricité produite par une éolienne.

Ce ne sont pas des indemnités que nous demandons, mais tout simplement de pouvoir dormir sereinement dans notre maison sans mettre notre santé en péril.

L’article 1er de la charte de l’environnement publié en 2004, on  reconnaît le droit à chaque citoyen de «  vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé » (article 1er de la  charte de l’environnement de 2004).

Ces machines infernales rendent cet article de loi bien amer. Est-ce donc cela, l’écologie nouvelle ?

#eoliennes#scandalesanitaire

Comment on étouffe le bruit de l’éolien – Témoignage #2

Témoignage de Daniel Nourrisson

Je travaille à domicile, sur écran, depuis de nombreuses années. Le malaise que je ressens face aux bruits et/ou  infrasons des éoliennes est tel que j’ai cherché à m’équiper d’un appareil pour en analyser l’origine. C’est après avoir cherché à m’équiper que les éoliennes sont devenues un sujet d’intérêt : j’ai contacté un fournisseur : Alliantech. Je voulais m’équiper notamment d’un «  microphone calibreur ». Cette société propose même des prêts gratuits. Sauf que ….lorsque j’ai évoqué mon problème face aux éoliennes, je fournisseur a refusé de m’en vendre un…

#eoliennes#scandalesanitaire

Comment on étouffe le bruit de l’éolien – Témoignage #3

De très nombreuses victimes des éoliennes n’ont pas internet, et ce n’est pas une raison pour qu’elles soient murées dans le silence. Je joins en photos quelques exemples du recueil de ces témoignages manuscrit dont personne ne veut tenir compte. Tous vont dans le même sens : nausées, privation de sommeil… Les régions, les parcs varient, mais pas les témoignages.

Témoignages recueillis par Sioux Berger